Histoire des objets techniques Réaliser un questionnaire en ligne avec kwiksurveys Organiser un travail en équipe La télévision Le téléphone Les lecteurs de musique Les robots Les ordinateurs Les appareils photographiques Les consoles de jeux
Accueil du site | Accessibilité | Rechercher | Menu | Contenu | Plan du site | | Contact

°°TechNoLand°°

°°TechNoLand°°

 

Les ordinateurs

1er décembre 2014 - Dernier ajout 8 janvier 2015
par chamayou

Le Z3 était un calculateur électromécanique. Ce calculateur était la première machine programmable automatique, le premier ordinateur du monde. Il était composé de 2 000 relais électromécaniques, fonctionnait à une fréquence d’horloge de 5 à 10 Hz. Les données étaient stockées sur des rubans perforés en celluloïd.

Fiche activité
opendocument text - 18.5 ko

Ressource :

- http://dept-info.labri.u-bordeaux.f...

- http://www.cea.fr/jeunes/themes/les_micro_nanotechnologies/la_microelectronique/la_revolution_technologique

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordinateur

 L’histoire des ordinateurs

Archives de Radio Canada

 Le stockage des informations

Le disque dur d’un ordinateur se compose d’un ensemble de plateaux circulaires coaxiaux, recouverts d’une couche de matériau magnétique qui permet l’enregistrement de données. Un disque dur ordinaire comporte un à huit plateaux tournant à plusieurs milliers de tours par minutes, ses têtes de lecture/écriture se déplaçant à la surface des plateaux sur un coussin d’air d’épaisseur comprise entre 0,2 et 0,5 µ. Les plateaux et le mécanisme de lecture sont enfermés dans une coque étanche qui les isole de la poussière ambiante, car la moindre petite particule peut venir détériorer l’état de surface du disque.

Un ordinateur fonctionne de manière binaire, il stocke les données sous forme de 0 et de 1. Les têtes de lecture/écriture sont dites "inductives" : elles sont capables de générer un champ magnétique qui, soit positif ou négatif, permet de polariser la surface du disque en une très petite zone, ce qui se traduira lors du passage en lecture par des changements de polarité induisant un courant dans la tête qui sera ensuite transformer par un convertisseur analogique numérique (CAN) en 0 et en 1 compréhensibles par l’ordinateur.

source : http://www.futura-sciences.com

Les caractères introduits dans un ordinateur sont codés en binaire en utilisant le code ASCII. A chaque caractère est associé un nombre compris entre 0 et 255 (voir code ASCII). Ce nombre décimal est ensuite codé en langage binaire sur un octet de manière a être compris par l’ordinateur.

 Les microcontrôleurs :

Graphique sur l’évolution de la fréquence des processeurs.

source Wikipédia

Fabrication des microprocesseurs :

 Analogique et numérique :

http://fcosinus.free.fr/articlenum/numerique.html

http://www.ac-nice.fr/college-eucalyptus/images/stories/TECHNO/4eme/CI5/ressources-activite1.pdf

http://www.assistancescolaire.com/eleve/TS/physique-chimie/reviser-le-cours/signal-analogique-et-signal-numerique-numerisation-et-transmission-t_pch27

http://www.commentcamarche.net/contents/471-l-analogique-et-le-numerique


calle

calle